CR du Conseil du 10/10

Compte rendu du Conseil du 10 Octobre 2016 17H-22H

Diffusion le 4/11 après envoi des convocations à l'AG

Présents :

Sogimalp représentée par G. Rosier.

Le Conseil Syndical, représenté par

Patrick Gorry, Alexis Bellet, Alain Coutrot, Jean-Louis Philippe

Excusés : Gilles Roy, mandat donné à Patrick Gorry,

Jean Grisard, mandat donné à Séverine Long,

Séverine Long et Annie Cotonnec mandats donnés à Jean-Louis Philippe

Olivier Machiels.

Absent :  SCI Isalca : M. Euget

 

M. Rosier demande d’excuser l’absence de M. Ludwig, retenu pour des raisons familiales.

 

L’ordre du jour étant essentiellement composé de la préparation des résolutions à inscrire à l’AG du 29 novembre, c’est l’ordre du jour de l’AG, éventuellement commenté qui constituera in fine le plus fidèle compte rendu de ce conseil.

Si les résolutions sur les thèmes habituels n’ont pas posé de problèmes particuliers, certaines demandes spécifiques émanant de copropriétaires posant problème, Guillaume Rosier est en charge de procéder aux ajustements directement avec les propriétaires, comme celles des demandes multiples de Mme Murard, ou encore  celles de Messieurs Hug et Marchal.

 

Enfin l’ordre du jour a traité du contrat présenté par Sogimalp, dans le cadre de l’appel d’offre lancé par le Conseil. Le Président rappelle les conditions de cet appel d’offre: 7 candidats identifiés, 4 ayant décliné de soumettre une offre, les 3 restant étant successivement interrogés par le Conseil sur leur offre avant le vote du Conseil. Sogimalp est le dernier candidat interrogé. La décision interviendra par vote en fin de Conseil, hors la présence de Monsieur Rosier.

Compte tenu que Sogimalp est le syndic sortant, l’examen de sa proposition de contrat (très similaire à celui de l’an passé), a de fait évolué vers l’examen du bilan de l’année écoulée.

Chacun a pu exprimer son point de vue dans ses relations avec Sogimalp. Il ressort que si les aspects administratifs et de gestion  donnent satisfaction, ainsi que l’accueil –dans des conditions parfois acrobatiques- les critiques étayées ont été nombreuses, sur les aspects de maintenance du bâtis, de qualité technique, de suivi des interventions, de réception des travaux et d’une façon générale sur la réponse opérationnelle de Sogimalp aux demandes du Conseil. Ces critiques avaient été émises à de nombreuses reprises, sans que les promesses d’y remédier aient produit des effets, ou des effets durables.

Le Conseil ne peut qu’imaginer que des méthodes de travail perfectionnables, une apparence de sous effectif, une dispersion probablement excessive, des incompréhensions mutuelles sans doute crées par les conditions de travail, figurent parmi les causes de cet état de fait.

Le changement de Gestionnaire en cours d’exercice, des errements dans les affectations des taches et dans l’organisation ont été des facteurs aggravants, qui ont contribué à la déstabilisation des relations entre le syndic et le conseil, et à une certaine perte de confiance.

Compte tenu du déficit chronique de qualité des prestations (et qui ne date pas d’hier) et d’une accélération des défaillances non corrigées du bâtiment cette situation inquiète profondément le Conseil.

Monsieur Rosier a pris acte des points positifs, et reconnaît de la non qualité dans certaines prestations Il a tenté de donner des explications, et laissé espérer une amélioration  progressive.

Enfin, Monsieur Rosier a prodigué quelques conseils dans le processus de désignation du syndic et fait quelques rappels réglementaires.

Avant le départ de Monsieur Rosier, il est convenu que le conseil recevra un projet d’ordre du jour de l’AG sous une huitaine de jours, pour un envoi définitif fin de semaine 42, après approbation par le Conseil.

Le Conseil s’est ensuite poursuivi hors la présence de Monsieur Rosier, comme annoncé en séance, dans une autre salle.

Après avoir refait le tour des offres des candidats, évalué les avantages et les inconvénients de chaque proposition, le Conseil a procédé à un vote. Sur 8 conseillers présents ou représentés, 8 voix se sont portées sur la proposition Elegna, assortie de la décision de présenter les 3 offres en résolution d’AG. Pour l’essentiel, le choix Elegna est justifié par une structure opérationnelle différente, devant permettre justement de corriger les défauts identifiés de l’organisation courante.  

Le Président prenant acte de cette unanimité des votants présents ou représentés, indique qu’il engagera la première phase de la procédure avant la fin de la semaine : un courrier LR à Sogimalp demandant l’inscription d’une résolution permettant le choix entre trois syndics, accompagné d’un appel téléphonique à G. Rosier d’une part et Steve Bernard (CIS) d’autre part.

 

J L Philippe 20161011

Le 13 Octobre 2016

Ajouter un commentaire